Quarante-six pays pour la Banque asiatique d’investissement

mercredi 1er avril 2015
par  Le Quotidien du Peuple en Ligne

Sources | Le quotidien du Peuple


Mardi, Quarante-six pays ont demandé à devenir membres ou rejoint la Banque Asiatique d’Investissement pour les Infrastructures (BAII) [1] le jour de la date échéance pour s’impliquer dans ce projet.

Des négociations très productives ont eu lieu parmi les futurs fondateurs, relatives au programme de règlement de la nouvelle banque, ont indiqué les responsables.
Jin Liqun, secrétaire général du secrétariat multilatéral intérimaire de l’AIIB, a rendu compte des derniers développements concernant les travaux préparatoires de la banque, aux représentants des 29 membres fondateurs potentiels lors d’une conférence de travail à Almaty, au Kazakhstan.
Les règles seront finalisées et signées dans le milieu de l’année après une dernière séance prévue au mois de mai, et la banque devrait être active à la fin l’année.
Il faudra attendre environ deux semaines avant qu’une décision soit prise, la liste finale des membres fondateurs devrait être connue à partir du 15 avril. Après cela, les autres pays pourront appliquer en tant que simples membres.
Les représentants ont également évoqué les questions de la gouvernance, de l’approvisionnement et des cadres environnementaux et sociaux, selon un communiqué publié sur le site Web du ministère chinois des Finances.
La banque deviendra une institution multilatérale visant à financer les infrastructures et d’autres secteurs productifs en Asie. Plusieurs économies majeures occidentales ont rejoint le groupe, y compris les quatre plus importantes d’Europe –l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l’Italie- avec l’Australie, la Corée du Sud et le Brésil.
La Suède et le Kirghizistan sont les derniers pays candidats à adhérer à l’AIIB, que certains rapports ont décrit comme un concurrent de la Banque asiatique de développement.
Le capital autorisé de la AIIB est de 100 milliards de dollars, avec un capital initial souscrit de l’ordre de près de 50 milliards de dollars. Les membres fondateurs potentiels ont convenu que le PIB sera le paramètre fondamental dans la détermination de la répartition des parts entre les pays membres. Alors que plus de 40 pays qui ont rejoint la nouvelle structure bancaire ou demandé une adhésion en tant que membres fondateurs, selon les experts les questions clés devront bientôt être résolues.
Pour Rod Wye, chercheur associé à Chatham House, un think tank à Londres, des interrogations comprennent les règles de gouvernance et la manière dont le capital sera divisé.
Avec également des questions sur la réussite de la banque au niveau de l’octroi des prêts, de savoir qui recevra ces prêts, et le type d’entreprises qui en bénéficieront, a ajouté le spécialiste.


[1en anglais AIIB


Commentaires

Brèves

2 décembre 2015 - L’entrée du yuan dans les DTS affaiblira l’euro et le dollar

Source | Sputnik News - 1 décembre 2015
Le yuan aujourd’hui est la deuxième monnaie, après le (...)

9 octobre 2015 - La Chine lance son nouveau système de payements

Source | Sputnik - 8 octobre 2015
Le nouveau système international chinois de paiement (CIPS) (...)

5 octobre 2015 - L’or de Londres englouti par l’Inde et la Chine

Sputnik - 04.10.2015
La bourse des métaux de Londres connait un véritable déficit en or, (...)

10 août 2015 - Chine : le rouble entre en circulation

Alexandr Demyanchuk|Sputnik - 10 août 2015
Selon l’agence de presse chinoise Xinhua, la Banque (...)

22 juin 2015 - La Grèce pourrait rejoindre la Nouvelle Banque de développement des BRICS dès qu’elle sera lancée.

par Anna Liatsou |Sputnik - 19 juin 2015
La Russie a invité la Grèce en mai à devenir un membre (...)

1er juin 2015 - La Russie propose aux BRICS de créer un système de paiement international analogue à SWIFT.

Source| Sputnik - 29 mai 2015
SWIFTest un système mondial de paiement et de transactions (...)